Le jeu de l’amour et de la perfection

Le jeu de l’amour et de la perfection

Couverture du livre le jeux de l'amour et de la perfectionMon premier livre :

« Le jeu de l’amour et de la perfection »

aux éditions Quintessence

Ce livre s’adresse à ceux qui veulent comprendre le sens fondamental de la vie et de leur vie pour incarner dans la joie et en toute conscience l’expérience si fantastique qui leur est donnée d’être un humain vivant sur cette planète.

La vie est perfection et tous les humains sont invités à reconnaître cette perfection pour naître à eux-mêmes et devenir des êtres libres.

La perfection de la vie s’exprime non pas par le fait que tout est positif et agréable (c’est une évidence !) mais par le fait que tout ce qui existe permet l’évolution de conscience qui est l’objectif fondamental de la vie.

Dans ce sens, tout ce qui se vit remplit parfaitement cet objectif et contribue à faire évoluer tout un chacun.

Un livre remarquable, qui met l’Amour à porté de tous !

La vie est donc un processus d’évolution de conscience auquel chaque être humain participe de façon capitale. Un individu se libère lorsqu’il accepte l’évolution particulière qui est la sienne. Pour accepter, il doit apprendre à lire autrement la réalité de sa vie et mettre en conscience l’équilibre dans sa vision et son comportement. Rendre l’équilibre conscient, c’est nous permettre d’évoluer dans la joie, c’est créer un monde de paix, révéler notre amour et notre émerveillement pour la vie et finalement ouvrir les portes vers la vérité ultime de notre identité.

 

Voici un extrait de ce livre (Page 54) :

[…]

Lorsque je reçus Alexandra, elle se présenta à moi comme quelqu’un sans grand intérêt, s’énervant pour un rien, plutôt paresseuse et mal dans sa peau. Elle se blâmait en m’expliquant qu’elle se laissait vivre et ne faisait rien pour améliorer sa vie tout en aspirant à une autre vie. Le portrait qu’elle me traçait d’elle était pour le moins négatif ! « Cette lassitude à vivre et ma difficulté à me prendre en charge me font souvent déprimer m’expliqua-t-elle. Je me trouve nulle, bloquée par mes peurs et incapable de m’en libérer.» Je regardais Alexandra et voyais devant moi une jeune femme perdue dans une vision totalement imparfaite d’elle-même. Comme pour la majorité des gens venant me voir, elle se jugeait très négativement tout comme elle jugeait négativement sa vie. La vision que j’avais d’elle était tout autre: je la voyais parfaite ! Était-elle parfaite parce que, selon moi, elle n’avait aucun défaut mais au contraire toutes les qualités du monde ? Non évidemment ! Personne au monde ne peut se vanter de ne posséder que des qualités et d’agir en tous points et tout le temps de la façon la plus vertueuse possible. Alexandra était parfaite précisément parce qu’elle avait des défauts et des qualités, parce qu’elle avait des limites et des ressources. Elle était simplement parfaite dans ce qu’elle était comme elle était !

Au fur et à mesure des séances avec elle, nous découvrîmes que son chemin de vie était de couper des chaînes de répétition familiale où la position de victime semblait récurrente chez les femmes de son histoire. Le gain pour elle fut de découvrir qu’elle pouvait être pleinement actrice de son bonheur. Elle apprit à révéler toutes les forces qu’il y avait en elle et qu’elle n’avait jamais soupçonné de posséder jusqu’alors. Alexandra révéla peu à peu la conscience de sa force et de sa capacité à créer son bonheur. Je savais, tout comme elle savait aussi, que cette conscience là n’aurait jamais pu émerger si elle ne s’était pas dépréciée autant. Si Alexandra n’était pas passée par le stade de « victime de la vie », elle n’aurait jamais été dans la pleine conscience de sa capacité à être maître de son cœur.

En cela, tous les défauts qu’elle avait perçus en elle, de même que tous les moments de découragement par lesquels elle était passée étaient la perfection la plus absolue. Tout cela lui avait permis de mettre en lumière le cadeau de conscience qu’elle était venue chercher en entrant au monde.

Ainsi, lorsqu’en tant que thérapeute je reçois des personnes vivant des événements douloureux, je vois toujours, derrière le chaos apparent de leur histoire personnelle, des opportunités d’évolution, comme une organisation parfaite leur permettant d’accéder à ce qu’ils sont précisément venus mettre en conscience.

C’est pourquoi, je crois que tout ce qui nous arrive doit être parfait, pas dans le sens où nous l’entendons habituellement bien sûr. Il est évident qu’on ne peut pas dire que tout soit extrêmement positif sur cette planète ! En revanche, tout est parfait dans le sens où:

Tout s’organise de la meilleure façon possible

en vue de l’objectif de mise en conscience qui est le nôtre.

[…]

 

Pour commander ce livre sur le site de l’éditeur Quintessence : cliquez ici